Traduction : Railaxed Magazine

DIVA EN VOYAGE DE DÉCOUVERTE

DU MAGAZINE RAILAXED ÉTÉ 2018
Texte – Nikolaus Prokop
Photos – Katharina Stögmüller

http://railaxed.at/articles/view/…/Diva_auf_entdeckungsreise

Avec son album « From Vienna With Love », Conchita entreprend une grande expédition et suit les traces des légendaires divas de l’histoire de la musique.
Conchita est le personnage fictif du chanteur et travestis autrichien Thomas « Tom » Neuwirth (né le 6 novembre 1988 à Gmunden). En mai 2014, il est devenu Conchita Wurst, lauréate du 59e Concours Eurovision de la chanson à Copenhague.
Le nouvel album From Vienna With Love sera disponible en octobre

Conchita: « Alors que je commençais à travailler sur les chansons de ces grandes divas, je pensais avec respect: comment quelqu’un peut-il avoir un talent c’est si injuste? »

Avec votre projet « From Vienna With Love », une nouveauté spectaculaire se profile à deux égards: Premièrement, vous avez pris rien moins que l’Orchestre symphonique de Vienne en tant qu’accompagnateur orchestral, et de l’autre, vous marchez musicalement sur les traces de grandes divas de l’histoire de la musique comme Barbra Streisand, Shirley Bassey ou Céline Dion. Comment cette collaboration extraordinaire est-elle née?

Conchita: Le Wiener Symphoniker et moi nous  sommes rencontrés pour la première fois à l’ouverture du Wiener Festwochen en mai dernier. Et d’une manière ou d’une autre, nous avons dû tomber amoureux l’un de l’autre, parce que nous avons alors commencé à travailler ensemble sur le concept de ce projet assez rapidement. J’ai remarqué que si j’avais quelque chose à souhaiter, cet album devrait être mon Album de Rêve personnel, pour ainsi dire. Et pour beaucoup, ce sera probablement exactement l’album que vous auriez attendu de moi juste après le concours de la chanson – mais c’est bien que j’aie pris un peu de temps avec ça, et maintenant. Certaines choses ont juste besoin de temps pour mûrir en conséquence. Parce que j’en ai trouvé un titre avec la plus grande révérence: une chanson de Barbra Streisand comme « The Way We Were », un film avec Streisand, qui a remporté un Oscar pour la meilleure chanson titre pour le film éponyme, est une chose. Ensuite, debout dans le studio et le chanter, c’est une histoire différente. Quand j’ai progressivement approché ces chansons avec beaucoup de respect et une certaine nervosité, mais bien sûr aussi avec beaucoup de joie, j’ai eu un grand effet aha et réalisé: Ok, c’est pourquoi ces femmes sont des stars mondiales.

Eh bien, même vous n’êtes pas exactement inconnu dans le monde entier – même si votre carrière ne dure pas cinquante ans.

Conchita: Néanmoins, j’ai été presque personnellement insulté pendant une courte période et je me suis dit: Comment quelqu’un peut-il avoir un tel talent, c’est injuste? Mais si vous entendez Barbra Streisand fredonner – le fredonnement est la chose la plus difficile à chanter. Vous devez travailler avec très peu de volume et cependant trouver le ton exact. C’est juste fantastique, la façon dontelle le fait. En tout cas, je me suis imposé une barre très, très haute, j’ai dû dépasser tant de limites, en respectant scrupuleusement les versions originales de ces chansons et, bien sûr, en leur apportant ma touche personnelle, j’ai beaucoup appris. Comme, vous pourrez l’entendre en direct sur le 20 octobre pour la première fois dans le Konzerthaus de Vienne. Parce que vivre ces chansons, qui demandent parfois une voix classique ou très en filigrane, est un défi que vous devez simplement rencontrer avec la plus grande admiration. Et il leur a fallu beaucoup de travail pour les maîtriser.

Quelle sélection de chanson sera entendue sur votre nouvel album?

Conchita: Bien sûr, je ne veux pas révéler tout ça, sinon ce ne serait pas une surprise. Mais en plus de « The Way We Were » il y aura aussi une version de « Rise Like a Phoenix » que vous ne connaissez pas de cette manière, également en ce qui concerne les paroles. Le Concours de Chanson vous limite à un maximum de trois minutes, la nouvelle version est pour ainsi dire, la Version Étendue ou la Coupe du Directeur de la chanson, si vous voulez. « I’m Kissing You » de Des’ree sera là et aussi « Get Here », dont Oleta Adams a fait un succès au début des années 1990 et que je dois à Monika Ballwein, ma coach vocale.
Il y aura aussi une chanson séparée intitulée «Have I Ever Been In Love», dans laquelle je donne un petit récit personnel de ma vie amoureuse et pense à des rencontres importantes dans ma vie – une chanson que j’ai partagée avec Steve Anderson, le directeur musical de Kylie Minogue. A propos de  Kylie Minogue, j’étais  assis derrière elle dans un avion allant de Nice à Londres et je l’ai secrètement regardée par derrière comme un fou – mais pour lui parler, j’étais trop timide (rires).

Avez-vous eu des rencontres de célébrités similaires dans le train?

Conchita: Le voyage en train est pour moi, surtout, un souvenir très formateur de ma jeunesse. J’ai quitté la maison à l’âge de 14 ans pour aller à l’école à Graz – même le trajet en train de ma ville natale de Bad Mitterndorf, une petite communauté de trois mille habitants de la Haute-Styrie, était comme un voyage vers le vaste monde. Être seul à Graz pour la première fois fut une expérience sensationnelle. À l’époque, je passais beaucoup de temps dans le train, pendant une phase de jeunesse très importante pour moi, avoir de longues conversations avec des amis, faire mes devoirs à la dernière minute, fumer en secret dans les toilettes du train … (rires)

 

Quand vous parlez du départ dans le grand et large monde et dans de nouvelles phases importantes de la vie: Vous avez non seulement causé une grande sensation avec votre participation au Concours de Chanson, mais aussi encouragé les gens, plus que jamais à leur différence, à  la leur caractère unique, pour soutenir leur identité. Quels mots aimeriez-vous écrire à ces personnes dans le journal de leur vie?

Conchita: Nous n’avons qu’une seule vie, et c’est beaucoup de choses à dire sur notre voyage sur cette planète. Par conséquent, aussi difficile que cela puisse être, cela n’a aucun sens d’avoir peur d’être soi-même. Cela n’a aucun sens de mener une vie qui plaît aux autres, mais pas à vous-même. Et par conséquent, la crainte de ce que l’environnement peut dire sur ses propres choix, son propre choix de mode de vie, ne devrait pas avoir d’importance. Il y a des gens pour tout le monde qui vous aime comme vous êtes. Peu importe si vous êtes assez chanceux pour trouver ces personnes dans votre propre famille, ou si vous avez besoin de vous aventurer dans le monde – le courage de vous assumer est la chose la plus importante dans la vie, c’est ce qui compte.

Traduction: Jocelyne Peltier

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s