Traduction de l’article du STEIRERIN (oct 2017) Les projets de Conchita

TRADUCTION FRANÇAISE de l’interview de Conchita pour STEIRERIN oct 2017

https://issuu.com/magazinring/docs/steirerin_20170929_2017_08_preview/12

Les PROJETS de Conchita

La bloggeuse Hadi Grager a rencontré Conchita avant son concert à Linz. Une conversation sur la fin de la carrière de la dame barbue, son succès et ce qui pourrait encore arriver.

Chanter chez soi est toujours spécial et même si je ne suis pas de Graz, j’ai beaucoup d’amis ici, a dit Thomas ‘Tom4 Neuwirth avant son concert au Grazer Kasematte bühnen. Il n’y avait malheureusement pas assez de temps pour une rencontre avec ses amis. Il a accepté une conversation avec le STEIRERIN  et pour parler aussi de la « mort » de Conchita.

Il rit et dit, « C’est vrai que je ne le ferai certainement pas jusqu’à la retraite – je ne prendrai jamais ma retraite. Il y a tellement de choses dans ma vie à venir et pour beaucoup d’entre elles je n’ai pas besoin de perruque.

Je sens que j’ai besoin de changement, de nouveaux défis. « Conchita, qui a perdu le « Wurst » depuis quelque temps, que dire de Conchita le personnage artistique ? « J’ai accompli beaucoup de choses avec ce personnage et je me suis beaucoup amusé avec elle. » Conchita sort son second album au printemps et part à nouveau en tournée, est-ce que le nouvel album ne devrait pas être « Tom » ? « Je suis très ouvert à beaucoup de jeux, » et ajoute : « Cela m’amuse intensément mais je me rends compte aussi que ça dure déjà depuis deux ou trois ans et j’attends avec impatience de faire quelque chose de créatif qui pourrait ne pas être présenté sue une scène. »

C’est très excitant de voir comment Tom va continuer : peut-être en tant que Tom, ou peut-être comme  un nouveau personnage artistique, peut-être va-t-il travailler comme designer ou derrière la caméra. » Peut-être que je vais me mettre à danser, ce que je déteste le plus, » dit-il en riant joyeusement. « Mais quoi que je fasse, je me connais assez bien pour savoir que je vais travailler pour obtenir le meilleur résultat possible – et puis alors, je penserai à faire quelque chose d’autre. »

« Je ne sais pas, j’y ai déjà travaillé, je suis dans le processus pour le faire et les jours s’enchaînent. » je ne suis pas sûr si c’est vrai ou pas ou essayer un peu de me réinterpréter. »

Tom Neuwirth alias Conchita est connu pour ses interviews policées – bien que les questions n’aient pas toujours été plaisantes. Souriant, il dit qu’une certaine routine s’est développée : « Et j’imagine toujours que je sais mieux parler que chanter, » dit-il avec un rire un peu flirt. « Mais, parce que je suis aussi narcissique même si les questions ne sont pas agréables, cela veut dire qu’ils s’intéressent à moi, le défi est de persuader les gens qui ne sont pas d’accord et ont une attitude négative, qu’en fin de compte ils peuvent ressentir que vous êtes un être humain et peut-être même plutôt gentil, si je peux dire ça, comme un petit jeu, continue-t-il avec un sourire satisfait. » « Quand je rencontre des journalistes, généralement je remarque immédiatement de quelle façon ils s’opposent à moi – et c’est un défi pour moi. Je veux dire, j’ai le talent d’obtenir des journalistes qu’ils me posent les questions que je veux qu’ils posent. »

Et que veut-il que STEIRERIN lui demande ? « J’y ai réfléchi, je suis seulement content d’être assis ici, avec vous », dit-il de façon charmante. Il trouve la paix dans son appartement après de longues journées épuisantes. Je l’appelle ma petite tour, mon oasis, ma retraite et je danse, je mets mes écouteurs, je suis fou de musique et je danse devant un grand miroir, je ne sais pas du tout pourquoi. » Il me dit aussi qu’il n’aime pas quand les gens le regardent danser parce qu’il a le sentiment de ne pas être au niveau. « Mais peut-être que je m’entraine pour plus tard sans le savoir. » Dans la conversation, encore et encore : combien Tom est concentré sur les exigences très élevées qu’il s’impose. « Je suis rarement satisfait, admet-il. Ce n’est pas forcément agréable, ça me pousse vers l’avant, je suis comme ça et je n’y peux rien, donc, j’ai cessé de regarder mes propres concerts, un bon exemple est ma représentation à l’Opéra de Sydney, un cadeau superbe et puis quand je l’ai regardé, après, la joie avait disparu. « Pourquoi ? « Parce que je suis très doué pour me démolir, dit-il en riant. C’est le moment, alors de se réjouir des succès – ce qui le fait rire poliment. « Oui, c’est effectivement quelque chose comme ça, être complimenté, j’apprécie vraiment les compliments. C’est un long chemin abrupt mais j’y travaille.

Tom écrit aussi des textes, « mais il y a beaucoup de choses qui se passent sous le gui, » dit-il très franchement. « Je sais raconter des histoires mais je ne suis pas doué pour faire des rimes ou m’exprimer en phases extraordinairement pleines de sens, je ne sais pas vraiment, mais j’ai trouvé des gens qui savent très bien faire ça et je suis partie prenante à 100% dans le processus d’écriture de chansons. Il se réjouit, cependant, quand une de ses ‘rimes’ reste, dit-il encore en riant.

Maintenant, le nouvel album est complet. « Le premier album était de la pop et ça a bien marché mais maintenant je veux donner plus de sens, ce qui veut dire plus d’authenticité et je me demande juste ce que j’aime et ce que je veux chanter. »

C’est très excitant de voir comment Tom va continuer : peut-être en tant que Tom, ou peut-être comme  un nouveau personnage artistique, peut-être va-t-il travailler comme designer ou derrière la caméra. » Peut-être que je vais me mettre à danser, ce que je déteste le plus, » dit-il en riant joyeusement. « Mais quoi que je fasse, je me connais assez bien pour savoir que je vais travailler pour obtenir le meilleur résultat possible – et puis alors, je penserai à faire quelque chose d’autre. »

Traduction: Jocelyne Peltier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s