Traduction de l’article du Tiroler Tageszeintung du 10/05/2017

TRADUCTION FRANCAISE de l’interview de Conchita dans le Tiroler Tageszeitung On Line (10-05-2017)

http://www.tt.com/kultur/musik/12958519-91/keine-lust-auf-langeweile.csp

Pas envie de s’ennuyer.

Conchita explique pourquoi l’Eurovision est toujours politique, pourquoi elle en a assez des robes du soir et pourquoi elle ne veut pas prendre la tête du Life Ball.

Conchita parle différemment. Presque comme si elle avait oublié qu’elle jouait le rôle d’une diva qui parle seulement l’Allemand classique le plus raffiné. Dans la conversation avec le TT, la gagnante de l’Eurovision 2014 parle maintenant d’une façon « styrienne » (Styria : région d’Autriche) Est-ce que celui qui incarne Conchita, Tom Neuwirth transparait ici ?

Que se passe-t-il avec le personnage artistique barbu dont la mort a été annoncée récemment dans les médias ? Conchita rit : « Jusqu’en 2019, j’apparaitrai bien avec des cheveux longs et une barbe, cependant je peux évoluer davantage ». Elle admet que le titre du Die Welt : « Je dois la tuer » donnait dans le sensationnel. Conchita n’est donc pas enterrée, au printemps 2018, son deuxième album qu’elle peaufine, finira par sortir.

Son style vestimentaire a été retravaillé : les robes du soir et les talons hauts ont été mis au rebut. Pourquoi ? « Je les ai portés assez longtemps et maintenant cela m’ennuie. » Mais il y aura peut-être une exception vendredi : Conchita ouvrira le festival de Vienne accompagnée par l’orchestre symphonique de la ville

L’Eurovision : « L’art est au bout du compte une réflexion sur le temps présent. Autre chose serait une ignorance de la vie. Donc, il est bien que les candidats prennent position dans les interviews. C’est une grande scène sur laquelle beaucoup de choses peuvent se produire », dit-elle et elle se souvient de la vague de tolérance qui a déferlé sur Europe après sa victoire.

Le Life Ball : « Je suis honorée mais j’ai bien peur de ne pas être à la hauteur. Le Life Ball n’est pas mon bébé : je ne l’ai pas inventé et ne l’ai pas fait grandir non plus. Et si Gery me demandait aujourd’hui, je dirais non. »

Traduction: Jocelyne Peltier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s