Traduction de l’article du KURIER (30.04.2017) où Conchita souhaite un bon anniversaire à JP Gaultier

https://kurier.at/stars/conchita-gratuliert-jean-paul-gaultier-zum-geburtstag/260.217.030

Conchita félicite Jean Paul Gaultier pour son anniversaire

La muse de Gaultier, Conchita à propos du grand tzar de la mode

Il a habillé les hommes en jupes, la pop star Madonna dans le célèbre corset avec les cônes pointus et montré une collection de tatouages à une époque où les images colorées sur la peau n’étaient pas du tout socialement acceptables – Jean Paul Gaultier, » l’enfant terrible » de la mode depuis des décennies. En fait, lui-même aime beaucoup cette expression. Exactement comme la chanteuse Conchita qu’il admire beaucoup. « Elle est unique et fantastique », a-t-il dit une fois, dans une interview.

Dans l’interview du KURIER, Conchita raconte comment le grand créateur de mode a conquis son cœur et le félicite avec des mots touchants pour son 65ème anniversaire.

K : Quand, où et comment avez-vous rencontré Jean Paul Gaultier pour la première fois? Vous saviez probablement déjà qui il était – mais : est-ce que votre cœur a palpité ?

C : J’essayais de participer à l’Eurovision en 2012 pour la première fois et arrivais seconde après les Trackshittaz. C’est alors que Jean Paul Gaultier m’a remarquée, et environ une semaine plus tard, j’ai reçu une invitation pour son défilé de Haute-Couture à Paris. Je pouvais à peine le croire et bien sûr, j’ai accepté cette invitation, tant de visages familiers de l’industrie de la mode et puis bien sûr, le défilé lui-même ! Pour un étudiant en stylisme comme moi c’était absolument incroyable. Puis, nous avons échangé un bref « bonjour ». Le jour parfait !

K : Qu’est-ce qui caractérise Gaultier en tant que personne, qu’homme et tzar de la mode, qu’est-ce qui vous fascine chez lui ?

C : Intérieurement, il est resté un enfant et cela me fascine infiniment. Il irradie une telle joie de vivre que c’est contagieux. Un génie absolu mais avec aisance et un côté terre à terre qui m’a montré qu’on ne peut qu’avoir du succès – et chacun a une définition différente du mot succès – quand vous faites à 100 pour cent ce que vous aimez le plus.

K : Il y a cette jolie histoire selon laquelle vous avez toujours eu une passion pour des partenaires plus mûrs et parce que l’on vous considère aussi comme la muse de Gaultier, la question est permise : Serait-il ou est-il le genre dont vous rêvez, pourrait-il être un flirt ou même mériter une relation ?

C : (rit) D’abord, je flirte avec tout le monde. Donc, la réponse est déjà donnée. Mais non, Jean Paul a conquis mon cœur, mais d’une façon platonique.

K : Avec quelle fréquence vous voyez-vous ? Vous rencontrez-vous aussi secrètement (sans être en public) ou seulement pour des occasions officielles ? Avez-vous des surnoms l’un pour l’autre ?

C : Nous nous rencontrons seulement dans des occasions officielles mais j’attends toujours avec impatience le dîner, après. Juste pour rester en contact. Parce qu’il ne va pas de soi qu’il prenne du temps pour moi. Et non, pas de surnoms.

K : Que lui souhaitez-vous pour ses 65 ans – à part la santé, le contentement et une longue vie ?

C : Je lui souhaite de ne jamais cesser de rêver. Parce que c’est ainsi que je le vois. Comme un visionnaire qui ne cesse jamais de vivre à cent pour cent.

Traduction: Jocelyne Peltier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s