Traduction de l’interview de Conchita pour PRINZ Blog (Eurovision)

http://blog.prinz.de/…/conchita-im-prinz-blog-interview-k…/…

Dimanche dernier nous avons eu l’occasion de parler avec Conchita sur le balcon surplombant Leicester Saure, pendant les rencontres avec la presse à l’Eurovision Party de Londres, avant qu’elle n’apparaisse comme l’une des invités d’honneur dans la soirée. Nous voulions, bien sûr, savoir ce que signifiait l’interview où il y avait cette phrase « Je dois tuer Conchita » – et ce qu’elle pensait de la querelle politique actuelle entre l’Ukraine et la Russie (Julia Samoylova).

 

PRINZ ESC BLOG : Il y a eu beaucoup de confusion à votre propos parce que vous avez dit, mi-février, dans une interview avec le WELT, que vous devez « tuer » Conchita. Ces derniers jours, cependant, il y a eu des reportages qui donnaient l’impression que vous faites marche arrière. Comment est née cette impression d’aternoiements?

Conchita :  En fait, je ne fais pas marche arrière. C’est une absurdité. Je vais en finir avec Conchita tôt au tard. J’ai été surprise qu’un organe de presse de la qualité du WELT ait besoin d’un gros titre aussi brutal parce qu’il pense qu’autrement l’article ne sera pas lu. Je trouve que c’est dommage. Mais je l’ai bien dit de cette façon, c’était quand je mangeais un morceau de mon Schnitzel et en fait, ce « tuer » se voulait jovial. Mais c’est effectivement vrai aussi. Je continue à évoluer et ne parcourai pas le monde avec des faux cils et une perruque pendant le reste de ma vie. Je n’ai pas dit dans l’interview, cependant, que je le ferai la semaine prochaine – et ce n’est pas le cas.

PEB : Quel serait le bon moment pour vous ?

C :  Je ne sais pas s’il y a un bon moment pour le faire. Mais il y a des choses que je veux encore absolument faire. Le second album sortira sous mon nom (Conchita), et nous avons l’EuroPride à Vienne dont je suis l’Ambassadrice mondiale en 2019 – il vaudrait mieux que j’y sois. Ce qui se passera au-delà de ça, je n’ai pas encore de projets.

PEB : Vous êtes-vous déjà demandé comment ça finirait, pour Conchita ?

C : Non.

PEB : Peut-être un « dernier concert » ?

C : Oui, je crois que j’aimerais donner un concert d’adieux. Je suis trop théâtrale pour ne pas vouloir ça !

PEB : Dans l’interview du WELT vous dites que votre côté masculin devient plus fort : « Tom se rebelle ». Comment cela se manifeste-t-il ?

C : Je ne sais pas. Beaucoup disent que j’ai l’air plus masculin et c’est probablement vrai. Ma barbe est plus longue, mon maquillage réduit. Les vêtements sont décontractés, plus de grande robe mais plutôt un costume. On espère pouvoir tous continuer à évoluer. Se serait terriblement triste si on s’arrêtait. Pour ma part, j’ai eu l’expérience de cette phase dans ma vie et maintenant, je me rends compte que je veux faire quelque chose de différent et que ça va se faire tout seul au cours des prochaines années.

PEB : On vous a comparée, visuellement à Bill Kaulitz de Tokyo Hotel. Que pensez-vous de la comparaison ?

C : On l’a toujours faite et c’est vrai. Si tous les trois – Bill, Tom et moi- nous tenions côte à côte, alors ce pourrait être ‘les triplés perdus’. Les deux autres ont un plus joli nez. Mais je vois la ressemblance.

PEB : Vous avez dit dans une interview en 2014 que Tom Neuwirth n’apparait pas en public et ne peut être photographié publiquement. Est-ce que ça change maintenant ?

C : Non, pas dans un avenir proche. Suite à l’interview du WELT, j’ai reçu beaucoup offres de magazines célèbres pour faire des photos de Tom. Et j’ai pensé que c’était vraiment présomptueux de penser que je montrerais mon visage non maquillé au public, parce que je l’ai jamais fait.

PEB : Voyez-vous un risque dans le fait de recommencer à zéro avec un nouveau personnage ou Tom ?

C : Oui, mais cela ne me dérange pas. On me demande aussi souvent si je ne ressens pas une certaine responsabilité envers mes fans et je ne les fais pas marcher, si je ne suis plus qui j’étais avant. Je voudrais dire à tous ceux qui voudraient m’accompagner dans mon voyage : j’en suis très contente. Et tous ceux qui ne veulent plus se joindre à moi, je les invite de tout cœur à ne plus être « amis » ou à ne plus me suivre. Je suis plutôt décontractée parce que je vis cette vie pour moi-même et personne d’autre.

PEB : Et ressentez-vous une responsabilité envers le personnage Conchita ?

C : Non, je n’ai qu’une responsabilité : vivre ma vie. Conchita est un personnage de scène que j’ai créé et qui peut disparaitre aussi vite.

PEB : Est-ce que le nouveau personnage, ou Tom pourrait à nouveau participer à l’Eurovision ?

C : Je ne sais pas. Je ne crois pas. On dit, qu’il ne faut jamais dire jamais, mais non.

PEB : Ou se pourrait-il que ce nouveau personnage ne fasse plus de musique ? Vous avez aussi exprimé votre intérêt pour la comédie.

C : C’est plus probable, je pense. Je pourrais en fait, faire une pause dans la musique pour faire quelque chose d’autre que j’aimerais essayer. Je ne sais pas si j’ai eu un succès fou dans le spectacle. Je ne le crois pas et je ne peux pas jouer tellement de rôles. Il y a beaucoup de choses que j’aimerais faire mais je n’ai pas de projet concret.

PEB : Vous avez dit, de temps en temps, « je peux faire un peu de tout… »

C : « …mais rien de bien. »

PEB : N’est-ce pas de la coquetterie – avec seulement « un peu », vous n’auriez pas gagné l’Eurovision ?

C : C’est, bien sûr, gentil de voir ça comme de la coquetterie. Honnêtement, je le vois comme très sérieux. Je suis très, très stricte avec moi-même. Je ne suis pas ma plus grande fan. Je sais probablement chanter mieux que tout un chacun, mais je ne sais pas chanter aussi bien que… Jennifer Hudson.

PEB : Cela veut dire que vous regardez vos prestations et écoutez vos enregistrements et pensez que vous auriez pu mieux faire ?

C : Je suis très, très critique surtout à propos de moi. Si je regarde les spectacles en vidéo, alors je pense probablement à 80% : si le timing n’était pas bon c’est parce là c’était faux, là tu étais en dièse, je suis très douée pour me mettre en pièces.

PEB : Le nouvel album ne sortira pas avant 2018. Pouvez-vous nous dire à quoi nous devons nous attendre ?

C : Bien sûr, ce n’est pas encore la version finale mais il sera plus acoustique que le premier album. Il sera un peu plus sombre et vous pouvez deviner qu’il y aura des tremolos de guitares.

PEB : En tant que co-présentatrice, vous avez clairement fait comprendre à l’Eurovision 2015 que l’on devait traiter tous les candidats avec justice. – y compris la chanteuse russe. Comment ressentez-vous le conflit actuel entre la Russie, l’Ukraine et l’Union européenne de Radio-Télévision ?

C : Je ne sais pas quel est le problème.

PEB : Vous n’avez pas suivi ça ?

C : Non.

PEB : L’Ukraine ne veut pas autoriser la chanteuse russe à participer à l’Eurovision2017 parce qu’elle a voyagé jusqu’en Crimée en traversant la Russie et est apparue là-bas…

C : C’est insensé.

PEB : Cela est lié à l’assertion que l’Eurovision est soit apolitique soit non-politique…

C : Ça ne va pas ! Nous sommes tous des artistes et nous vivons ensemble sur cette planète. Bien sûr, nous reflétons ce qui se passe autour de nous. Nous vivons des temps très, très difficiles, avec Trump, le Brexit, avec toute l’horreur qui se déroule. Comment cela pourrait-il ne pas se refléter dans l’art ? Bien sûr ce n’est pas politique en soi mais nous sommes tous des gens motivés et intéressés et c’est pourquoi quelque fois ça part dans certaines directions. Que les candidats soient écartés à cause de ces faits, je trouve ça lâche et certainement pas dans l’esprit que le festival veut faire partager. C’est une scène qui permet tout et est cosmopolite. C’est ce qu’elle devrait être.

Traduction: Jocelyne Peltier

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s