Traduction de l’interview de Conchita avant le SempernOpernBall à Dresde

cw-2000

TRADUCTION FRANCAISE (par Jocelyne Peltier) de l’interview de Conchita dans les coulisses du SemperOpernBall à Dresde

https://www.youtube.com/watch?v=FKpp_fUyYXE

Journaliste : Bonjour tout le monde, nous sommes en coulisses, assis avec Conchita dans sa loge. Aujourd’hui, il s’agit beaucoup de robes longues, de danse ! Quand avez-vous eu votre première robe, quel âge aviez-vous ?

Conchita : Quand j’ai eu ma première robe ? Je ne me souviens pas de ça ! Je crois que je devais avoir 3 ou 4 ans !

J : Aussi tôt que ça ?

C : Oui !

J : Et comment l’avez-vous eue ?

C : Je l’ai volée à ma mère et ce qui est formidable, c’est que mes deux parents n’y ont rien vu de spécial,  je voulais seulement porter une robe ce jour-là ! Alors, je l’ai mise, j’ai galopé toute la journée avec et…

J : Et c’était agréable ?

C : Exactement ! Et le lendemain, à nouveau un pantalon !

J : Merveilleux ! Que portez-vous ce soir ?

C : Je porte un costume !

J : Ahhhh. Et où l’avez-vous eu ?

C : La chemise est une colaboration – d’un créateur berlinois FJ Baur et de mon styliste Tom Reinberger qui ont fait cette chemise merveilleuse ! Le blazer vient d’un créateur, un créateur viennois appelé Milk et le pantalon, je ne sais pas !

J : Si vous devez aller aux toilettes, ce soir, irez-vous chez les dames ou chez les messieurs ?

C : Oui, oui, je vais généralement chez les dames quand je suis Conchita parce que les conversations sont plus amusantes et aussi, je n’ai pas cet avantage avec les hommes ! Vous voyez ce que je veux dire ? Avec les filles je dis juste ‘Hé, mesdames, c’est urgent…’

J : Alerte rouge !

C : … mais alors je peux juste leur prêter mon mascara et hop, la cabine est déjà libre pour moi !

J : C’est cool ! Et vous chantez aujourd’hui ?

C : M-hm !

J : Dans l’opéra ? Au début ?

C : Non, je crois que je suis quelque part au milieu du spectacle quand j’y pense !

J : Et que va-t-on entendre de vous ?

C : Rise Like A phoenix !

J: Etes-vous toujours enthousiaste?

C : Bien sûr, parce que je chante aussi avec un orchestre local, donc je chante avec l’orchestre de l’opéra. Et ce n’est pas mon premier contact avec l’opéra mais c’est toujours quelque chose de spécial pour moi, comment dire, d’être soutenue par de la musique classique, parce que c’est, selon moi, la discipline reine de la musique et je me suis déjà produite à l’Opéra de Sydney et aujourd’hui, je peux en quelque sorte célébrer mes débuts en Allemagne à l’opéra. Et je suis très heureuse de pouvoir jouer mon programme de Sydney, dès cette année en Allemagne !

J : Oui, croisons les doigts.

C : Oui, moi aussi ! Moi aussi !

J : Vous montrez un peu votre dos, j’ai vu un tatouage. Peut-être pouvez-vous le montrer à la caméra ? Que signifie-t-il ? Qu’est-ce que c’est ?

C : C’est ma mère ! Et , ce n’est pas la peine de le montrer trop longtemps !

J : Seulement brièvement. Avez-vous d’autres tatouages ?

C : Non, j’en ai seulement trois !

J : Okay.

C : Trois, c’est ça !

J : Vous êtes une artiste confirmée maintenant. Vous êtes connue. Rencontrez-vous encore des situations où les gens sont encore un peu distants ou ne peuvent supporter ce jeu entre homme et femme ?

C : Bien sûr ! Et je ne pense pas que ça cessera. Je rencontre ça rarement « face à face » parce que la plupart des gens n’en ont pas le courage, mais sur les réseaux sociaux. Et dans le monde d’aujourd’hui, tout le monde est bien sûr très, très rapide à donner une opinion non demandée ! Et donc, je ne lis que des choses, des choses, comment dire… j’ai été élevée de cette manière : si quelqu’un est impoli, vous ne devez pas faire attention à lui !

J : Okay. Donc, vous pouvez garder une bonne distance avec ça ?

C : Ouais, parce que je sais dans quoi je me suis engagée quand j’ai décidé de devenir une drag-queen avec une barbe. Je n’est pas seulement pensé, « Oh, ça va être formidable ! » Mais j’étais aussi consciente que cela divise et est controversé et de ce point de vue, MA vie est la plus importante et MON bien-être. Et si je me sens à l’aise dans ce que je fais, alors je le fais et ne demande à personne la permission !

j : J’aime ça ! Maintenant, ça va bientôt commencer, dans quelques heures et minutes. Qui attendez-vous avec le plus d’impatience ?

C : Qui j’attends avec impatience ? Je suis une grande fan de …

J : Guido ?

C : Guido Maria Kretschmer. O, je suis une très grande fan de  Guido…

J : qui ne l’est pas ?

C : Je l’aime beaucoup, beaucoup. J’attends impatiemment de le voir, je l’ai déjà vu plusieurs fois aujourd’hui – pendant les répétitions, nous en somme déjà au deuxième jour, ensemble, et ‘est toujours très, très agréable. Qui d’autre attendais-je avec impatience ? J’ai déjà vu Peter Maffay ! J’en suis aussi une grande fan, mais je suis toujours timide et excitée. Et je pense que je vais être heureuse de voir beaucoup d’invités, je ne sais encore rien. Donc, ce sera une soirée de bal très excitante et oui, je ne peux pas attendre.

J : Okay. Alors, nous attendons votre chanson avec impatience.

C : Merci !

J : A bientôt !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s