Traduction des questions/réponses pendant le concert de Cologne le 1er mai 2016

https://youtu.be/aIsAlUWJeQY

TRADUCTION FRANCAISE (par Jocelyne Peltier) de la séance de Questions/Réponses pendant le concert à  Cologne  le 1er mai 2016.

C : Je vais me rafraichir rapidement, et puis je vais descendre vers vous et tous ceux qui ont une question, levez la main. Eh bien, les enfants… si je réussis à arriver en bas en vie… (rire, et on l’aide) Merci…oh mon dieu…merci. Bien ! (acclamations) Une très belle soirée. Peut-on avoir de la lumière, je n’y vois rien… ‘de la lumière’, je veux dire ‘plus’ que maintenant…bien.

C : Une très belle soirée… Attendez ! Les règles ! (rire) Les photos et les accolades sont des requêtes, pas des questions. Si je vais vers un concert avec requêtes aujourd’hui, je ne sais pas. (rire) Mais on va essayer !

C : Donc… Quel est votre nom ?

F : Peter.

C : Salut, Peter ! Nous nous connaissons !?

F : Je voulais vous donner un autre ours.

C : Un autre ? Bon sang, j’ai tellement d’ours dans ma… (rire)…eh bien, ça commence par des cadeaux : qui a les diamants ? (rire) Cela valait le coup d’essayer. Avez-vous une question ? Non. Merci beaucoup ! Je vais juste le poser… Je ne suis pas si loin de la scène, je vais juste le donner… regardez : premier rang ! Chérie, quel est votre nom ?

F : Joanna.

C : Salut ! Avez-vous un souhait ? Lequel ?

F : Une photo et une accolade. (acclamations)

C : Je veux dire, vous voulez tout, je n’ai pas de déodorant, donc c’est de votre faute ! Et maintenant, on fait la photo… chérie, il faut faire vite parce qu’autrement on ne va pas sortir d’ici avant mercredi ! Gracias !

C : Bien,… Est-ce que c’est une question ? Chérie… attendez, attendez… je veux une question sérieuse maintenant… je voudrais révéler mon moi  le plus intime et vous ne le voulez pas ! (rire) Qu’est-ce que c’est ? Personne du BILD ( journal allemand) ici ? (rire)

C : Une très belle soirée !

F : Savez-vous le plus court chemin vers le cœur ?

C : Le plus court chemin vers le cœur ? Eh bien, je crois que c’est juste ici… et la meilleure façon est de prendre un couteau… (rire)

F : C’est vous et votre musique !

C : Merci infiniment ! (applaudissements)

C : Pour ceux qui ne comprennent pas l’anglais… Chérie, pouvez-vous me rendre ma main… (rire)… Pour ceux qui ne comprennent pas l’anglais, sa question était : comment est-ce que je réussis à avoir l’air si fantastique. (rire , applaudissements)

C : Ma sœur jumelle ! (applaudissements) Nous ne nous sommes pas vues depuis longtemps ! Où étais-tu ? Maman n’était pas du tout méchante avec nous… (rire)

C : Avez-vous une question ? Sérieusement ! Bien… salut !

F : Hello, je suis Tommy et je voulais vous demandez si vous pourriez chanter quelque chose pour l’anniversaire de mon petit ami ?

C : J’ai déjà chanté toute la soirée ! (rire)

F : Peut-être quelque chose de spécial …

C : Quel âge a votre ami ? Est-ce VOTRE anniversaire ?

F : Oui, c’est mon anniversaire…

C : Oh, quel âge avez-vous… 25 …Eh bien est-ce que vous allez prendre l’appareil ou pas ? Je vais dire quelque chose de gentil maintenant dans votre appareil… Non, on fait une vidéo, chéri ! Eh bien, mon cœur, je te souhaite un bon anniversaire… comme vous tu peux voir, ta moitié a choisi quelqu’un d’autre. (rire, applaudissements)

C : Merveilleux… très chic… Est-ce que ce sont les diamants qui ont été promis ? Est-ce que quelqu’un a une question ?

F : Serez-vous au CSD (Christopher Street Day) de cette année ici, à Cologne ?

C : C’était si fort, je n’ai même pas besoin de micro… (rire)

F : Serez-vous encore sur un char de la parade, comme l’année dernière ?

C : Quelle belle voix vous avez …hum, cette année je ne serai pas là parce que… (Aaaawww)… c’est si gentil à vous. Je fais une pause cet été parce qu4il faut bien que quelqu’un écrive ce deuxième album. Et j’ai pensé, je vais le faire moi-même cette fois-ci et c’est pourquoi il y a cet été…donc…. quelle belle chemise… je ne vois pas… (la lumière revient)… c’est une bonne façon de passer deux heures ! (rire)

F : Je suis Timo. Comment réussissez-vous à être si charmante malgré toutes les critiques dirigées contre vous ?

C : Merci ! Je crois que beaucoup ne me trouvent pas si charmante que ça ! (rire) Envers les critiques J’ai …comment dire… une réaction pas très morale parce quiconque brisent deux règles, selon moi, c’est-à-dire manque de respect et fait du mal aux autres, ne mérite pas mon attention et alors je l’ignore complètement. (applaudissements)

F : Nous nous connaissons depuis l’année dernière, depuis la rencontre avec les fans et je sais que vous aimez les livres et les albums de photos… j’en ai fait un pour vous…

C : Vous en avez fait un pour moi ?

F :….sur le…. de l’année dernière.

C : Merci !

F : Puis-je vous demander de combien de temps vous avez besoin pour vous maquiller ?

C : Je…Oh, des cadeaux, des cadeaux ! Merci infiniment ! (elle fait passer les cadeaux) De combien j’ai besoin pour mon maquillage ? Pas si longtemps, environ une demi-heure maintenant. Quand il s’agit de mon visage, alors je pense à un uniforme et il y a peu de place pour les essais. Et au bout d’un moment, vous savez comment vous y prendre, je crois… (rire)… oui… bien…chéri…

F : J’ai une question. Votre dernier album était formidable, quand sortira le deuxième ?

C : Eh bien, le deuxième sortira, j’espère, si je peux le finir pendant l’été, l’année prochaine. Donc, nous devons tous attendre un peu, surtout moi. Je n’ai pas encore écrit 12 succès. (rire) je ne sais même pas si j’en ai UN ! On verra. Mais ça va venir ! J’ai signé le contrat, donc il faut vraiment qu’il soit… (rire, applaudissements)

F : Que fais votre vieil ami Tom Neuwirth ce soir ?

C : Je n’ai aucune idée de ce que cet idiot est en train de faire… (rire)…(elle marmonne)… sorti du dernier caniveau… (rire)… non, il va bien, merci de demander, nous avons peu de contacts en ce moment… (rire)

F : Vous vous rencontrez chez le coiffeur…

C : Oui… là ou ailleurs… Eh bien, mes amis, ça a été… merci pour votre coopération ! Très chic !

PS : Ceux qui n’auraient pas compris la plaisanterie sur les ‘ours’ : dans la culture « gay » ce sont des hommes costauds et poilus qui projettent une image de virilité rude.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s