Traduction de l’interview de Conchita pour le magazine WOMAN du 03 12 15

TRADUCTION FRANCAISE (par Jocelyne Peltier) des vidéos clips de l’interview de Conchita Wurst par Euke Frank, rédactrice en chef du magazine féminin autrichien WOMAN. 03 12 15

C : Mon objectif est un Grammy. Je fonctionne comme ça : j’ai besoin d’un objectif important. Je vois le chemin et je le suis de façon intransigeante. Ce qui n’est pas complètement vrai, parce que parfois on doit se détourner un peu et puis, par ces détours on revient sur le bon chemin. Cependant, ce n’est pas mal, parce que, je me répète, on apprend beaucoup sur soi en faisant ça. Ce que je ferai l’année prochaine ? Eh bien, j’ai… Eh bien, j’ai… Quand on fait de la musique, quand on chante, je suis sûr que tout le monde ici qui le même hobby ou vocation, a, écrit sur sa « liste de vie » l’ « Opéra de Sydney ». Le 3 mars, je chanterai à l’Opéra de Sydney. *Applaudissements* Je veux juste, brièvement souligner la portée de cela. C’est la limite supérieure. C’est incroyable. Je vais chanter avec l’Orchestre Symphonique de Sydney. J’ai eu un rendez-vous la dernière fois que j’étais en Australie, et jusqu’alors j’avais pensé : « Ils peuvent encore dire non. Ils peuvent encore dire que la salle n’est pas disponible ou que le programme ne le permet pas. » Je n’y croyais pas vraiment, parce que c’est tellement ABSURDE. J’y étais allée et puis le communiqué de presse était sorti et j’ai pensé « très bien, ça va se faire. » Il y a différentes scènes et d’autres opéras plus anciens, donc j’ai pensé que je me produirais probablement dans une petite salle avec 300 personnes. Ce qui ne me dérangerait pas, parce que je dis quand même à tout le monde que je vais chanter à l’Opéra de Sydney. Et puis, à la fin, ils ont dit « allons jeter un coup d’œil à la salle de concert ». Et j’entre et c’est LA salle de concert. Avec 3,000 places. Et je dis quelque chose comme….. hmmmmmaaahhh…. Hum, êtes-vous vraiment sûrs que nous pouvons remplir cette salle ? Et ils étaient tout à fait sûrs. Et je suis incroyablement fière que….. Eh bien, ce n’est pas encore complet, mais nous avons déjà vendu presque 1,000 places, ce qui est incompréhensible – c’est en mars – et je suis simplement si heureuse, et c’est pourquoi j’en parle si longtemps. Je vous ennuie tous, désolée.
Vidéo no 1
https://www.youtube.com/watch?v=D_DOPj65BGc

C :………De pouvoir peindre mon visage, parce que dans cette situation cela me transforme, ou Tom, en quelqu’un qui peut être aussi immense que ce que Tom a toujours voulu être. Autrefois, quand j’étais à Starmania, je ne me sentais jamais aussi bien sur scène que je savais pouvoir l’être. J’ai toujours voulu être une diva et c’est pourquoi j’en ai créé une. Et je m’amuse beaucoup à le faire, et cela me donne une immense liberté dans de nombreux domaines. Je peux dire des choses, je crois, qui seraient beaucoup plus difficiles à dire si je ne portais pas un « masque ».
EF : Quoi, par exemple ?
C : Je peux vraiment être plus insolente et plus méchante. D’une façon aimable, je crois. Je CROIS. Mais…Comment dirais-je ?….. Le mot diva a une image très négative. Pas dans mon esprit. Mais il y a ….Comment dirais-je ?…. Ma grand-mère est la première diva que j’ai rencontrée. Une femme incroyablement aimante. Mais très stricte. Très stricte et sure d’elle et qui a des opinions.
EF : Quel âge a-t-elle maintenant ?
C : Ma grand-mère a 75 ans, maintenant. *Elle murmure au public* Elle est un peu plus vieille mais c’est…. (tout le monde rit) Elle lit tout ce que je dis, si elle découvre ça, que j’ai révélé son âge véritable, je serai déshéritée.
—————————————————————————————————

Vidéo no2
https://www.youtube.com/watch?v=llJx8y9i2aQ
C: Au mieux, l’art inspire… Non: mon opinion est, qu’au mieux VOUS apprenez pendant que vous regardez de l’art. Si vous êtes aussi inspiré par ce qui est peut-être différent, alors cela a aussi une immense valeur pour vous-même. Je pense que si vous regardez cette exposition et vous avez une intense interaction avec ces tableaux, vous pensez’ latéral’, vous pensez à des parallèles….Je fais ça….Quand je regarde quelque chose, je me dis toujours – si c’est quelque chose du passé: comment ça marcherait aujourd’hui? Comment on pourrait faire ça maintenant, sans être cloué au pilori? Et je crois que cette façon de penser ouvre de nouvelles perspectives. Je n’oserais pas dire que je donne aux gens une nouvelle perspective, MAIS: je suis consciente qu’en tant que femme barbue je soulève des questions. Et je trouve que des questions, c’est formidable. Parce que si vous trouvez la réponse, vous vous approcherez d’une meilleure version de vous-même.
EF: C’est une merveilleuse transition vers une citation que je voudrais vous lire, quelque chose qu’un chroniqueur du magazine hebdomadaire allemand ‘Die Zeit’ a écrit juste après votre victoire à l’Eurovision. Il a écrit dans sa chronique: “Ce n’est pas une chanson qui a gagné, mais une valeur conceptuelle incarnée par une diva barbue. Celle de l’acceptation d’une vie autodéterminée.” Maintenant nous savons que le mouvement gay et lesbien vous a rapidement considérée comme une icône. Que vous avez sûrement eu beaucoup de fans qui se sentaient partagés et puis qui ont vu combien votre message est important. Mais je voudrais que vous me disiez: trouvez-vous que votre vie aujourd’hui est plus autodéterminée qu’elle ne l’était en 2006/2007 quand vous étiez encore presque complètement inconnue?
C: Pour moi, en tant que personne, absolument, oui. Parce qu’avec ce succès tout a changé. Et le plus grand cadeau qui m’a été fait , était que les gens m’écoutaient. Et pas seulement au sens litéral, m’écouter chanter une chanson qui vient du fond de mon coeur, mais aussi de façon professionnelle, particulièrement quand il s’agit d’être pris au sérieux en tant qu’artiste. Comment dirais-je?… D’un côté on pourrait argumenter, bien sûr, qu’il y a tellement de talents qui restent en sommeil, secrètement, que personne n’écoute et il faut juste CE moment où les gens voient qu’il y a autre chose et pas seulement la femme avec une barbe – dans mon cas. D’un autre côté, je dis, ‘c’est le show-biz’, et ça se passe comme ça. Et il y a , j’en suis convaincue – tellement de chanteurs dans le monde, qui sont mille fois meilleurs que moi mais personne ne les connait. Et c’est dur, mais c’est le ‘show-business’. Je ne l’ai pas inventé. J’ai gagné l’Eurovision et si je ne travaille pas dur, c’est fini. Vous pouvez gagner un Oscar et ne plus jamais avoir de rôle. C’a ne va pas vous tomber tout cuit. Mais cette possibilité m’a ouvert un monde que je ne connaissais pas avant. A savoir, être assise à une table avec des gens qui m’écoutent: j’ai des idées, j’ai des visions qui peuvent alors devenir des projets. Et ce n’était pas le cas auparavant. C’est un immense privilège. Tous ceux qui sont des créateurs d’une façon ou d’une autre, qui veulent faire passer une idée, savent exactement ce que je veux dire. Quelque soit la façon dont le résultat tourne, être pris au sérieux dans l’industrie de la musique dans laquelle je me trouve, est un privilège que je porte avec beaucoup, beaucoup de précaution et je suis toujours très reconnaissante si les gens m’écoutent.
—————————————————————————————————-
Vidéo no3
https://www.youtube.com/watch?v=pNN879ERxmA
C : Et j’étais tout le temps en train d’apprendre du vocabulaire, mais le vocabulaire, c’est vraiment l’alpha et l’oméga de l’apprentissage d’une langue et aujourd’hui, j’en suis très reconnaissante. Mais en plus de ça, 80% de ce que je regarde à la télé est en anglais. Et je regarde aussi des films en version originale. Et je pense que mon goût pour les dialectes, les langues étrangères et l’imitation me donne l’opportunité de donner l’impression que je parle bien anglais.
—————————————————————————————————-
Vidéo no4
https://www.youtube.com/watch?v=fPemlBnlZJM
EF : Est-ce que Sissi était une femme moderne ?
C : Absolument. Autant que je puisse prétendre connaître ce personnage, je la vois comme une femme qui était en avance sur son temps. Elle avait aussi des tatouages. Ils étaient plutôt petit mais étaient éparpillés sur tout son corps. Je peux imaginer, qu’à l’époque c’était très inhabituel… Sinon complètement interdit. Et c’est…Je crois que c’est pour cela que ce personnage est si fascinant pour des millions de gens. Cette rébellion, ce sacrifice de soi – l’idéalisation de cette douleur et de ce destin. Et bien sûr, elle m’a influencée depuis ma plus tendre enfance. Tous les livres, toutes les photos d’elle. Je voulais toujours cette robe, et je voulais les longs cheveux et… la façade est tout à fait splendide, mais l’histoire derrière est un immense drame, très, très triste… Ce qui est, pour être franche, pas moins intéressant que la personne elle-même.
—————————————————————————————————-
Vidéo no5
https://www.youtube.com/watch?v=Roo17AaOcIc
EF :……………….jour où les grandes compagnies donnent aux jeunes femmes, aux étudiantes, l’occasion de connaître une entreprise. Et, à cette occasion, nous invitons toujours de grandes et intéressantes personnalités. Et en 2011, nous avions Conchita avec nous. Et le groupe de jeunes femmes que nous avons eu toute la journée étaient si enthousiasmées par les heures qu’elles ont passées avec vous, que déjà à ce moment-là, j’ai pensé qu’il était très important que votre message atteigne plus de gens. Votre concept et votre message.
C : Merci beaucoup ! Je pensais….Je pensais….
EF : je sais exactement ce que vous croyiez…
C : Je pensais… Je veux dire quelque chose… Parce que… Quand on est la rédactrice en chef d’un magazine féminin, je suis désolée, je vais employer un stéréotype, beaucoup d’hommes homosexuels pensent à Meryl Streep et au film « Le diable s’habille en Prada ». Et je me suis dit : « je veux expérimenter ça ! » Et j’ai réussi à obtenir un rendez-vous avec Mme Euke Frank, et on m’a bien accueillie et puis………Glamour. Donc, j’étais surtout excitée et puis j’ai tiré avantage de la situation et j’ai immédiatement commencé une négociation pour être sur la couverture de WOMAN. *Applaudissements*
—————————————————————————————————

Vidéo no6
https://www.youtube.com/watch?v=xSGgTXRUzEY
C : Mais, j’ai décidé d’être une femme sur scène parce que, du plus loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été fasciné par les femmes, et pour moi, la chose la plus logique était, nous en avons parlé avant, d’amener cette diva sur scène. Il y a beaucoup de choses que les femmes ressentent et que je ne peux pas, juste à cause de la biologie. Je me sens, comme je l’ai dit avant, très proche des femmes, et elles ont probablement été une inspiration pour moi depuis que je suis capable de penser, et une façon pour moi de grandir. Les femmes sont de l’art pour moi. Comme je l’ai déjà dit : je passe mon temps avec des images féminines de toutes sortes. Et à travers ça, je me suis vraiment rapprochée de moi-même. La décision d’être une femme et d’interpréter une femme devant le public et de maintenir l’illusion aussi bien que possible, bien sûr ce sont juste des clichés que j’incarne, m’ont donné plus de confiance en moi en ce qui concerne mon corps – en tant que jeune homme gay, vous êtes dans une communauté où je dois dire que 90% semblent sortis d’un catalogue : entraînés, beaux, extrêmement amusants, incroyablement charmants. Et puis, vous pensez, avec 51 kg : « Je crois que je devrais aller à la salle de gym… » Je l’ai fait et mon corps s’y est opposé avec succès. Mon corps disait : « Non, nous devenons bien plus musclés, mais nous ne jouons pas dans la bonne catégorie, comme ça » ! Quand je suis devenue une femme, j’ai pensé : « Oh, c’était le plan ! J’ai bien des bras comme Madonna mais je pourrais avoir l’air pire dans une robe ! » Et j’ai vraiment fait la paix avec mon corps. Je me sens incroyablement bien et c’est un grand cadeau que je LUI ai fait. Je crois.
—————————————————————————————————-

Vidéo no7
https://www.youtube.com/watch?v=l7EPKWHd6Ek
C : J’ADORE être célèbre ! J’adore ça, j’adore les paparazzi, je les adore, les adore, les adore parce qu’ils sont le signe que ça marche. Quand ils ne vous suivent pas, cela veut dire que plus personne ne s’intéresse à vous, ce qui est essentiel dans le show business. Si vous voulez avoir du succès et si vous voulez survivre, il faut, jusqu’à un certain point entrer dans le jeu. Comme je l’ai dit auparavant, c’est un privilège pour moi de pouvoir chanter devant un nombre incroyable de gens, de pouvoir faire ce qui m’apporte la plus grande joie et en fin de compte de pouvoir en plus payer mes factures. Quant à mon cercle d’amis, c’est le même qu’avant. Parce que ces gens (qui ne sont pas sincères), vous pouvez voir qui ils sont en deux minutes, et ça quand ils le font bien. Et donc, beaucoup de gens diraient que je me tiens en retrait, peut-être, mais plus vous connaissez de gens, mieux vous apprenez à les déchiffrer. Et mon cercle d’amis a tenu une grande part dans le soutien que j’ai pu avoir avant et c’est pareil aujourd’hui. Et je ne veux pas mentir, je pense que plus vous êtes connu du public, plus vous devenez prudent dans votre approche des gens. Mais on devient très bon en papotage.
—————————————————————————————————

Vidéo no 8
https://www.youtube.com/watch?v=uNTolacZIes
C : Par exemple, c’est…. Comment dire ?…..une chaussure que l’on vous met. Souvent on me dit : « Vous représentez l’Autriche ». Non ! Je me représente, moi ! J’aime vraiment parler du pays d’où je viens parce que nous vivons dans un pays privilégié et parce que j’ai grandi entouré d’amour et de gens respectueux. Comment pourrais-je ne pas m’extasier devant la belle Autriche ? Et donc, je ne me vois pas comme représentative, mais plutôt simplement, comme » l’une d’entre nous ».
—————————————————————————————————-

Vidéo no 9
https://www.youtube.com/watch?v=8cO8XS0KFVI
C : Après cette déclaration subjective, beaucoup de gens n’ont pas compté sur l’Autriche. Mais ces dernières années nous avons toujours été en phase, également quand il s’agit de réfugiés – ce thème est important pour toute la planète – je reçois toujours des louanges sur ce que fait l’Autriche. Et c’est extrêmement agréable quand c’est remarqué. Je me concentre aussi délibérément sur le groupe de gens qui ont aidé, qui aident encore et ainsi font voir cette image à l‘extérieur. Je n’écoute pas les gens qui sont ignorants et pensent que les droits de l’homme ne sont que pour certains et pas tout le monde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s