Traduction de l’article dans « Stylehunter.com » du 23/11/15

http://stylehunter.com/featured/Conchita-fever-hits-australia/

TRADUCTION FRANCAISE (par Jocelyne Peltier) de l’article dans le stylehunter.com du 23 novembre 2015 par Jordaine Chattaway.

LA FIEVRE CONCHITA FRAPPE L’AUSTRALIE

Elle a été photographiée par Karl Lagarfeld de chez Chanel et décrite par Jean Paul Gaultier comme « une femme Haute Couture ». Inutile de dire que Conchita a pris d’assaut le monde de la mode.

La gagnante du Concours de l’Eurovision 2014, Conchita Wurst – dont le nom de naissance est Tom Neuwirth – a été propulsée sous les projecteurs du monde entier où sa barbe unique et sa puissante ballade ‘Rise Like A Phoenix’ ont attiré l’attention des médias tout autour du globe. En un instant, sa vie a changé…mais elle ne se doutait pas qu’un autre de ses rêves allait devenir réalité. Peu après sa victoire à l’Eurovision, Conchita a reçu une invitation qu’elle ne pouvait pas refuser : la chance de défiler sur le podium d’un des créateurs de Haute Couture les plus influents au monde…Jean Paul Gaultier.

Pour clore son défilé d’automne/hiver 2014-2015 à Paris avec la nouvelle star, Gaultier a habillé Conchita avec une robe de mariée noire.

« Je dis toujours que la beauté c’est la différence et Conchita nous a tous montré qu’on ne peut pas l’arrêter (unstoppable), » a dit le créateur à The Independent après le défilé.

« Et elle a une allure formidable en « Haute Couture », c’est une vraie femme Haute Couture ».

Pendant un voyage récent à Adelaide , Conchita a parlé au « Stylehunter.com » de cette expérience, disant que c’était quelque chose d’inoubliable pour elle.

« C’était une expérience absolument incroyable, » a-t-elle dit.

« Cela a toujours été un de mes rêves de faire partie d’un défilé de Jean Paul Gaultier… je pensais qu’ils pourraient utiliser ma musique ou quelque chose d’abord – je ne pensais pas que j’étais assez bien pour être sur le podium lui-même… Et puis c’est arrivé (et) ça été une expérience unique. »

Il ne s’est pas écoulé beaucoup de temps avant que Conchita se retrouve devant une autre rare opportunité – travailler avec le directeur de création de Chanel, Karl Lagarfeld. Lagarfeld l’a photographiée pour une série de portraits pour un éditorial intitulé « The New normal » (le nouveau normal) pour le « CR Fashion Book », le magazine de mode de l’ancienne rédactrice de Vogue Paris, Carine Roitfeld.

« C’était un si grand honneur de rencontrer et de travailler avec Karl, » dit Conchita.

Dans cette séance photos, Conchita a posé en Givenchy, Prada, Chanel et Rick Owens.

« (Karl Lagarfeld) est une icône de la mode et j’ai beaucoup appris de lui, » dit-elle.

L’amour de Conchita pour la mode est évident, mais nous voulions savoir si elle aimait les courants actuels qu’elle voir sur les podiums. Avec beaucoup de marques expérimentant des vêtements androgynes, nous avons demandé à Conchita si elle pensait que c’était un pas positif vers l’abolition des stéréotypes au sein de l’industrie de la mode.

« Absolument, je veux dire, il y a encore des problèmes qui doivent être résolus, mais nous avons vraiment beaucoup avancé par rapport à la situation il y a quelques années, » dit-elle.

« La mode, c’est se trouver soi-même et s’exprimer, donc ce que les autres pensent ne devrait pas avoir d’importance. »

Ayant pris le monde de la mode d’assaut, Stylehunter a demandé à la star si il y avait la moindre chance qu’une ligne de mode Conchita Wurst voit le jour dans le futur.

« On ne sait jamais ce qui peut arriver, » dit-elle.

« J’aime tout ce qui concerne la mode, j’ai étudié le stylisme quand j’étais plus jeune, donc c’est une passion.

« J’ai beaucoup de chance d’avoir des designers créant des styles pour moi… En ce moment je me concentre sur ma musique, mais je ne l’écarterais jamais ; »

Et en parlant de musique, Conchita vient de sortir son premier album – Conchita – qu’elle décrit comme « un mélange de grandes ballades et de titres de danse électronique ».

« J’aime mélanger, » dit-elle.

Tout d’abord, l’énergie de Conchita et son éclat sont ce qui l’a amenée à Adelaide, où elle a pris part au 19ème Feast Festival de la ville – un évènement destiné à célébrer la diversité et l’intégration de la communauté LGBTIQ.

Son passage à Adelaide fait suite à une année hectique qui a vu la dame barbue voyager à travers le monde pour soutenir la diversité et faire mieux connaître la communauté LGBTIQ.

« En Australie – comme dans mon pays l’Autriche – les membres de la communauté LGBTIQ sont autorisés à s’exprimer librement et avoir le style de vie qu’ils choisissent, » a dit Conchita en parlant du programme du festival.

« Mais, n’oublions pas que pendant que nous célébrons le progrès dans un nombre croissant de pays à travers le monde, il y a des gens qui ont besoin de notre aide parce qu’ils vivent dans un de ces trop nombreux pays où l’injustice est plus commune que l’égalité, où la discrimination touche plus de gens que l’intégration, et où les lois anti-gays sont en vigueur.

Assurons-nous de leur montrer notre soutien et de leur faire savoir que nous ne les oublions pas, pour qu’ils aient rapidement une vie libre aussi. »

Une fois, Coco Chanel a dit une réplique célèbre : afin d’être irremplaçable, on doit toujours être différent. Conchita Wurst, non seulement embrasse son propre individualisme, mais met en lumière le plaidoyer de la communauté LGBTIQ pour l’égalité… et elle le fait avec un style incomparable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s