Traduction française de l’article dans le magazine australien RIP IT UP 12 11 15

http://ripitup.com.au/culture/conchita-if-im-honest-i-still-have-this-plan-b-in-my-head#.VkS9f7uwPIV

TRADUCTION FRANCAISE (par Jocelyne Peltier) de l’article sur Conchita Wurst dans le magazine australien RIP IT UP du 12 11 2015 par Walter Marsh.

CONCHITA : « POUR ETRE FRANCHE J’AI ENCORE UN PLAN B DANS LA TETE »

Depuis son couronnement à l’Eurovision 2014 jusqu’à devenir l’ambassadrice internationale du Festival LGBTIQ dans une ville auparavant inconnue à l’autre bout du monde, la carrière de Conchita Wurst a pris de nombreuses tournures intéressantes.

Quand nous rencontrons l’atout principal du Feast Festival 2015, il y a de jolies tasses à thé partout, restées de la dernière interview, et le champagne coule à flot pour son premier jour en Australie. Avant de prendre part à ce festival, Conchita admet qu’elle n’avait jamais entendu parler d’Adelaide, mais elle accueille à bras ouverts l’opportunité de connaître des endroits auparavant inimaginables.

« Je collectionne », dit-elle de la succession apparemment sans fin de nouvelles expériences auxquelles elle a été confrontée. « Des idées et des inspirations, je suis vraiment comme une éponge – je veux prendre tout ce qui m’aide à devenir une meilleure version de moi-même. Simplement être en Australie pour la deuxième fois et quelque chose que je n’aurais jamais pu imaginer il y a deux ans, » dit-elle de sa vie post-Eurovision. « Je pensais que j’aurais de la chance si j’allais à Londres une fois ou à Madrid. »

Alors que le monde tombait amoureux de Conchita, apparemment du jour au lendemain, à la suite de sa victoire l’année dernière, elle fait remarquer que c’était en fait seulement le sommet de l’iceberg de dix ans de travail. Ce long et dur labeur est quelque chose qui continue à encadrer son succès actuel. « J’ai passé la plus grande partie de ma carrière sans avoir de succès et être célèbre, donc c’est une chose à laquelle je ne suis pas du tout habituée, » explique-t-elle. « Pour être franche, j’ai encore un plan B dans la tête, du genre, ‘Ok, si ça ne marche pas que pourrais-je faire ? Pourrais-je faire des études ?’ »

En plus d’interpréter une ballade puissante et sacrément belle avec Rise Like A Phoenix, la victoire de Conchita a eu une valeur symbolique particulièrement forte, qui s’est révélée pleine d’inspiration de façons que Conchita a encore du mal à comprendre. « Pour moi, c’est difficile de croire que quiconque puisse tirer bénéfice de tout ce que je fais, donc si les gens parlent de moi comme d’une inspiration ou quelqu’un qu’ils admirent, cela semble étrange parce que c’est seulement moi – au bout du compte, c’est juste le petit Tom s’habillant en femme barbue et s’amusant beaucoup… et c’est tout.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s