Article du starobserver de Sydney, à propos de son voyage en Australie en novembre 2015

wpid-wp-1443979340762.jpeg

Source : http://www.starobserver.com.au/latest-issues/sydney-star-observer-back-issues/star-observer-magazine-november-2015/141619

TRADUCTION FRANCAISE (par Jocelyne Peltier) de l’article sur Conchita Wurst dans le magazine australien Star Observer, édition de novembre 2015

Conchita Wurst revient en Australie en tête d’affiche du Feast Festival d’Adelaide. DAVID ALEXANDER a repris contact avec la plus célèbre drag-queen du monde, pour parler de la vie après avoir rendu sa couronne de l’Eurovision, son plaidoyer pour les réfugiés syriens et son amour de l’Australie.

Cela fait plus d’un an qu’elle a été catapultée sous les projecteurs internationaux, mais la vie ne ralentit certainement pas pour Conchita Wurst.

Le profil de l’une des participantes les plus charismatiques à l’Eurovision a continué à monter en flèche depuis sa victoire fracassante de 2014 à Copenhague, cependant elle reste humble et gracieuse quand elle parle au Star Observer avant son apparition au Feast Festival d’Adelaide ce mois-ci.

« Pour commencer, j’ai tellement de chance. J’ai vraiment vécu la période la plus fantastique qui soit et l’Eurovision a été si formidable. J’ai adoré présenter le spectacle( cette année) et chanter aussi, » a dit Wurst.

« C’était bien de donner le trophée à Mans (Zelmerlöw). Il méritait vraiment de gagner. Mais même après l’Eurovision, je suis aussi occupée qu’avant et c’est quelque chose que j’apprécie vraiment parce que ça aurait pu être fini si facilement. »

« Des gens tout autour du monde me demande de venir, y compris l’Australie et les Etats Unis. Tant de choses excitantes se sont produites et vont se produire, et je ne pourrais pas être heureuse et plus reconnaissante. »

Pendant l’année de l’Eurovision à Vienne, elle a sorti son premier album et publié son autobiographie, et en quelques jours, l’album était devenu « disque de platine ».

« J’ai passé la plus grande partie de ma carrière sans avoir de succès et être célèbre, donc pour moi c’est encore si surprenant que les gens apprécient mon travail ou même viennent à un spectacle, » dit Wurst.

« C’est une telle leçon d’humilité et je suis juste reconnaissante envers mes fans. A un certain niveau, ce n’est pas encore assimilé, même après l’Eurovision l’année dernière. »

Les droits de l’homme et des LGBTI ont toujours été au premier rang dans l’esprit de Wurst. Récemment, la chanteuse a pris du temps pour plaider la cause des réfugiés syriens arrivant à travers l’Europe.

« C’est très important pour moi, » dit-elle.

« Alors que certains donnent leur soutien et aident les réfugiés qui traversent l’Autriche, il y en a tellement d’autres qui sont étroits d’esprit et essaye de forcer l’Europe, du moins c’est mon opinion, à aller dans la mauvaise direction.

« Quand des situations comme cela se produisent, j’essaye toujours d’être la première à essayer de changer les esprits et les cœurs, pour monter aux fanatiques, d’en fin de compte, si nous rencontrions les mêmes conditions et circonstances que ces réfugiés… ils voudraient que les communautés à travers l’Europe les accueillent, les aiment et les respectent aussi. »

Wurst est encouragée par le fait que son pays l’Autriche, comme l’Allemagne, a été l’un des pays les plus accueillants d’Europe pour les réfugiés fuyants la guerre civile en Syrie. Cependant, elle croit que ce devrait être la responsabilité de chaque européen.

« Nous devons montrer, qu’en fait, nous sommes une union qui, de toutes les façons, croit en un monde meilleur et que nous sommes simplement tous humains, » dit Wurst.

« Quant à l’Autriche, c’est vraiment quelque chose de fort et de magnifique, de voir tant de gens qui aident vraiment de façon significative . »

« Pour moi, même si nous ne pouvons résoudre les questions et les problèmes plus importants, au moins les autres et moi peuvent essayer de faire ce que nous pouvons pour aider, là où nous pouvons. »

Etre en tête d’affiche du Feast Festival d’Adelaide cette année, a donné à la star de l’Eurovision une parfaite excuse pour revenir en Australie après son premier voyage plus tôt cette année.

« Je me suis tellement bien amusée la première fois quand je suis allée à Sydney et à Melbourne, » dit-elle.

« J’ai été très excitée et flattée que vous me demandiez de revenir pour la seconde fois en moins d’un an. J’attends ça avec impatience, et aller à Adelaide pour la première fois aussi. »

L’Art du travesti : une nuit avec Conchita, (The Art of Drag : a night with Conchita), cet évènement auquel elle participe au Feast, verra Wurst faire plus que de simplement se joindre aux drag-queens locales et des autres états sur scène.

« On va essayer t’établir le record du monde du plus grand nombre de drag-queens sur scène, et on espère que ça va bien se passer, » dit-elle.

« Je partagerai mon histoire à laquelle les gens semblent s’intéresser, ce qui me flatte et me surprend. »

« Ce sera [aussi] une grande occasion de partager ma musique et l’histoire qu’il y a derrière, et ma vie jusqu’ici. »

Wust espère faire davantage l’expérience du milieu artistique drag-queen d’Australie.

« Je suis amie avec Courtney Act et nous nous sommes bien amusées ensemble à Vienne pendant l’Eurovision et nous restons en contact, » dit-elle.

« Je suis une grande fan de Dame Edna, bien que je ne l’ai pas rencontrée, mais j’espère que ça va changer. »

« J’aime aussi Trevor Ashley et tout son travail merveilleux dont l’une des meilleures imitations de Liza Minelli que j’ai jamais vues. Mais je suis très excitée d’en rencontrer d’autres et de voir ce qui ce passe pendant « L’Art du Travesti ». »

Une question brûlante pour beaucoup de fans australiens de savoir si Wurst pourrait revenir pour un certain évènement qui se produit le premier samedi de chaque mois de mars à Sydney.

« J’adorerais être à nouveau invitée pour un autre voyage, l’année prochaine. Si ce n’est pas l’année prochaine, ce sera la suivante. Je dois absolument venir au Mardi Gras, » dit-elle.

« Ce serait délicieux d’y être et il y aurait peut-être quelque chose à annoncer, mais pour l’instant, je suis juste heureuse de revenir à Adelaide en novembre.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s