Traduction française de l’article dans QX magazine UK

wpid-11205761_348390412028252_1252037558_n.jpgTRADUCTION FRANCAISE (par Jocelyne Peltier) de l’article : Dans QX Magazine sur Conchita Wurst (pages 4/5, http://edition.pagesuite-professional.co.uk/Launch.aspx?EID=6ee56589-402b-4df8-8f9e-51d087cca36a)

THE UNSTOPPABLE CONCHITA WURST

Conchita Wurst est une force avec laquelle il faut compter, un tourbillon dans une robe de bal.
Juste après avoir fait la promotion de son livre et de son album, elle continue son irrésistible ascension pailletée de sequins. Chris Godfrey a réussi à l’attraper sur son trajet d’un jet privé à un autre, pour parler de la vie, de l’art du travesti et des rumeurs selon lesquelles elle pourrait chanter le thème du prochain film de James Bond.
L’IDENTITE de genre a été un sujet de conversation cette année ; pensez-vous que nous sommes en train de vivre une époque dorée en matière de travesti ?
Je pense que RuPaul a commencé à amener l’art du travesti dans le grand public, ce qui est une brillante idée. Il y a vraiment un important mouvement qui se passe dans toute la communauté LGBTI ; la communauté trans célèbre ses héros avec Laverne Cox et bien sûr Caitlyn Jenner et d’autres comme Chaz Bono. Je pense que c’est merveilleux.
Tous ces gens sont si courageux de mettre leur problèmes privés devant le grand public. Parce que Caitlyn Jenner aurait pu dire : ‘je suis une star de reality show, j’arrête, ça c’est la réalité et c’est ainsi que je veux ma vie et voici qui je suis’. Elle aurait pu le faire sans les media, sans créer de discussions et le présenter au grand public.
Le respect et la liberté sont liés à la connaissance. Et tant de gens n’avaient simplement pas la moindre idée de ce qu’est la communauté. Maintenant ils commencent à penser par eux-mêmes et ils créent leurs propres opinions ce qui, je pense, est formidable.
VOUS avez été très occupée à faire un livre et un album. Parlez-moi de l’album.
Et bien, il est très coloré ! C’est mon tout premier donc je voulais me présenter dans tous les styles de musique qui m’intéressent. Je voulais seulement m’amuser, si je suis franche. C’est ainsi que j’ai crée cet album. Je voulais avoir une liste de chansons pour toute la journée, pour toutes les humeurs que vous avez ; que ce soit le soir quand vous envisagez d’aller dans un club ou avoir un dîner romantique ou autre chose. Je pense qu’il y a des chansons pour chaque situation.
ET le livre ?
Après avoir gagné l’Eurovision, un éditeur m’a approchée et m’a demandé si je voulais publier un livre sur ma vie et j’ai dit ’non’ parce que j’ai 26 ans et c’est trop tôt. Je crois que j’ai dit non entre cinq et dix fois.
QU’EST-ce qui vous a fait changer d’avis ?
J’ai dit, Ok, écoutez, si nous publions un livre ce doit être un livre que j’achèterais moi-même et les livres que j’achète sont pleins de photos. Donc, c’est ce que j’ai fait. J’ai mis beaucoup de photos qui illustrent l’histoire de ma vie. Donc il y a des photos du petit Tom et de mes parents et bien sûr de Conchita. C’est vraiment devenu un projet cher à mon cœur, ce à quoi je ne m’attendais pas au début. Je suis vraiment contente d’avoir accepté car il est merveilleusement bien fait et j’en suis en fait, très fière.
COMMENT votre conception du travesti a-t-elle évoluée au fil des années ?
Je crois que nous sommes tous, au moins c’est ce que je ressens, dans un constant mouvement vers l’avant, espérant devenir les meilleures versions de nous-mêmes. En changeant comme personne privée jour après jour, évidemment le personnage travesti change avec toutes les expériences que j’ai eues.
J’ai commencé en essayant d’être cette drag-queen amusante et méchante, l’image que le grand public a quand il entend le terme ‘drag-queen’. Mais j’ai dû abandonner parce que je ne suis pas assez drôle. Je ne suis pas la personne qui fait des blagues sur le dos des autres. Donc j’ai changé ça et cela change constamment et je trouve de plus en plus mon style.
PENSEZ-VOUS que les gens portent encore trop d’attention à la barbe ?
S’ils le font cela ne me dérange pas. D’abord, j’ai décidé d’être une femme à barbe parce que c’était si pratique pour moi. Je devais présenter un spectacle burlesque chaque samedi en 2011 et j’adorais mon visage avec une barbe ; j’ai pensé, mon Dieu, si je dois me raser ça va prendre une semaine pour repousser et alors je devrai me remettre en travesti.
J’étais devant le miroir et j’essayais un nouveau maquillage des yeux. Je n’étais pas encore rasée et j’ai pensé ‘ je n’ai jamais eu l’air plus belle’. Donc je l’ai gardée. Même dans la communauté LGBTI cela a engendré des discussions : est-ce que j’étais une drag-queen ou pas…et j’ai pensé ‘bon, écoutez, vous êtes ceux qui demandent l’égalité et vous voulez être acceptés comme vous êtes. Je suis une drag-queen. Merci d’avoir posé la question. Asseyez-vous’.
Puis je me suis rendu compte que ce n’était pas seulement la communauté LGBTI, mais les gens dans la rue qui n’avaient probablement jamais entendu parler de moi au début mais me voyaient dans la rue, ne pouvaient pas s’empêcher de parler avec leur famille, avec leurs amis. Même s’ils étaient critiques ou négatifs ils parlaient du fait d’être différents, des drag-queens, et dans le meilleur des cas, il y aurait autour d’eux quelqu’un disant ‘et bien, je ne comprends pas pourquoi c’est si important ?’ Je pense que c’est bien. Simplement voir quelque chose qui n’est pas commun pourrait changer complètement votre mentalité.
QUI vous a le plus influencée ?
Et bien, je dois vraiment dire : Shirley Bassey parce que j’ai écouté Goldfinger quand j’avais sept ou huit ans, et bien sûr je n’avais aucune idée de quelle langue il s’agissait ou de qui était cette femme, mais cela m’a touchée. Et je l’écoutais tout le temps. J’ai commencé à l’imiter et en le faisant, je me suis rendu compte que ça sonne vraiment bien quand je chante. C’est à ce moment-là que je suis tombée amoureuse du fait que je pourrais devenir chanteuse un jour.
J’AI entendu des rumeurs selon lesquelles vous étiez dans la compétition pour faire la chanson du film Spectre …
Oh, non ! Vous savez, j’adorerais chanter une chanson de James Bond un jour mais je dois encore progresser !
VOUS souvenez-vous de la première drag-queen que vous avez vue ?
Je ne suis pas sure si elle a gardé son nom maintenant, mais son nom était Pam Glam. En fait, c’est elle qui la première m’a maquillé le visage. C’est ma maman drag !
COMMENT c’était de se travestir à 14 ans ?
Vous savez, au début, si vous voulez appeler ça se travestir, je crois que j’ai commencé quand j’avais 6 ans. Parce que pour le carnaval, je me déguisais toujours en fille, tous les ans. Vous pouvez imaginer : tous les ans, LE jour où je pouvais m’exprimer et ne pas être regardée de travers.
Mais quand j’ai eu 14 ans, c’est là que j’ai commencé à aller à de fêtes, à avoir des expériences avec la communauté LGBTI et c’est la première fois de ma vie où j’ai vu une drag-queen. Et, j’ai pensé, ouais ‘mon Dieu, on peut faire ça même sans carnaval !’ et j’ai trouvé que c’était formidable. J’ai alors commencé à maquiller mon visage et à essayer des choses.
AVEZ-vous eu beaucoup d’expérience avec des drag-queens d’autres pays ?
Pas vraiment quand j’ai commencé à me travestir, parce que je le fais depuis l’âge de 14 ans mais pas de façon régulière. Donc, c’est en fait autour de 2011 que j’ai commencé à le faire régulièrement et en public. Avec la RuPaul Drag Race bien sûr parce que le monde entier regarde ce show ; c’est devenu ‘oh, je suis fan et je l’adore’. Maintenant, avec la victoire à l’Eurovision, je suis une de ces artistes internationales aussi.
Donc oui, nous nous rencontrons de temps en temps et c’est merveilleux. Où que j’aille et rencontre une drag-queen, nous parlons de perruques, nous parlons de faux-cils et nous nous amusons. Bien sûr on parle de tous les spectacles qu’on a faits, où on est allées et si elle est déjà venue et nous échangeons nos expériences. Et franchement, pour moi c’est vraiment excitant de rencontrer ces filles de Drag Race parce que je les connais par la télé. Il y a quelque chose dans le « drag » qui rend possible de se sentir liées immédiatement, et c’est formidable.

Publicités

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s