Conchita Wurst: Comment faire l’Eurovision?

cw 711

TRADUCTION FRANCAISE (par Jocelyne Peltier) de l’article du Daily Telegraph du 17/05/2015

La jeune musicienne de 26 ans parle politique, spectacle et béguin pour Posh Spice.
C’est votre première fois en Australie. A quoi vous attendiez-vous en atterrissant ?
C : Juste à apprécier d’être là. Le vol a été parfait, grâce aux somnifères ! Vous savez, quand vous allez à un endroit où vous n’êtes jamais allé avant et que vous avez le sentiment que ça va très bien se passer ? C’est ce que j’ai ressenti en atterrissant et je suis immédiatement allée sur ma page faceboook privée et j’ai dit : « Désolé les gars, je n’ai pas l’intention de rentrer. »
Vous êtes venue ici pour les Logie Awards. Que savez-vous de cet évènement ?
C : Pour être tout à fait honnête, pas grand-chose. J’étais si époustouflée de venir que j’ai pensé, « quoi qu’ils me demandent de faire, je le ferai ! »
Qu’aimez-vous sur les Tapis Rouges ?
C : Et bien, j’aime vraiment parler, d’abord. J’aime que l’on me prenne en photo et poser, et porter des robes de soirée fabuleuses, donc je me sens très à l’aise sur les Tapis Rouges.
Je sais que Victoria Beckham est votre principale inspiration en matière de mode, mais étiez-vous fan des Spice Girls ?
C : Bien sûr ! (rire)
L’avez-vous rencontrée ?
C : Non, je ferais une dépression nerveuse. J’étais à Londres pendant le marathon et le matin, j’étais sur Instagram et elle avait posté une photo « 3 minutes avant » avec son fils Romeo et elle disait qu’elle était si fière parce qu’il faisait le marathon. Et j’ai pensé : « Elle est ICI ! »
C’est l’Eurovision cette semaine. Ca fait quoi d’être la gagnante de l’année dernière et de la présenter en Autriche cette année ?
C : Je suis très impatiente. j’ai un rôle beaucoup plus décontracté, mais j’ai encore beaucoup à faire. Avant l’eurovision, mon album va sortir, mon livre est sorti ; il y a tant de choses à faire- l’Eurovision est la cerise sur le gâteau.
A quoi ressemblent vos prochains six mois ?
C : C’est une bonne question, merci. Les gens ont tendance à ma demander : »Où serez-vous dans cinq ans ? ». nous allons faire la promotion de l’album, évidemment c’est bientôt l’Eurovision et je vais faire la promotion de livre à travers le monde.
L’Australie a une place dans l’Eurovision cette année. Que pensez-vous des chances de Guy Sebastian ?
C : Je suis présentatrice, je n’ai le droit de rien dire (rire) ! C’est une super star et sa chanson est formidable, donc on a juste à attendre pour voir comment ça se passe. Tout le monde est excité de vous voir participer.
Nous somme obsédés. Il y a des soirées, des concours de boisson…
C : Le matin ?
Ca montre combien on aime ça. Parlons de la barbe-comment vous donne-t-elle un avantage ?
C : J’ai décidé de devenir une femme barbue en 2011. (Avant ça) j’ai eu une carrière en tant que Tom Neuwirth, mais je perdais complètement ma vie privée. Donc je ne me sentais pas à l’aise sur scène. Une fois que j’ai eu décidé d’être une personne différente en scène, j’ai eu la chance d’être hors du commun et dépasser les limites, ce que j’adore. Mais j’aime avoir une vie privée. Si je n’avais pas cette apparence pour me permettre ça, je n’aurais pas de succès.
Pouvez-vous mener une vie anonyme quand vous n’êtes pas Conchita ?
C : En Autriche, les gens me connaissent. Mais même ici, à l’aéroport une femme m’a dit : « Etes-vous…. l’Eurovision, » Et je suis restée là : « Attendez, je ne suis pas encore venue ici, donc vous ne pouvez pas connaître mon visage sans maquillage. »
Combien de temps faut-il pour que Tom devienne Conchita ?
C : Une heure. Mes cheveux sont prêts- je les sors juste de la boîte, les secoue et les mets. Donc, c’est simplement le visage.
Mariah carey a paraît-il assuré ses jambes pour des millions- assureriez-vous votre barbe ?
C : Je ne crois pas. (rire)Il faudrait peut-être que je paye des frais si je la rasais ?
Beaucoup de gens ne se rendent probablement pas compte que vous vous intéressez à la politique.
C : Je parle de ce que tout le monde veut- être respecté et avoir le droit de vivre librement. J’ai reçu une invitation pour parler au Parlement Européen et j’ai rencontré Ban Ki-Moon, le Secrétaire Général des Nations Unies. j’ai saisi ces occasions pour parler de ce que je pense être juste. Que ces gens qui sont plus importants et puissants que moi pensent que j’ai assez de pertinence pour faire un discours est époustouflant.
Certains politiciens vous ont collé l’étiquette « dangereuse », cependant – d’après vous, quel danger représentez-vous ?
C : C’est quelque chose d’aussi flatteur que de dire que je suis une inspiration. S’ils pensent que j’ai assez de pouvoir pour changer une nation entière, je suis désolée, mais je suis seulement une grag-queen.

Publicités

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s