Article du KURIER (traduction)

TRADUCTION FRANCAISE (par Jocelyne Peltier) de l’article du KURIER .

Journaliste : Martin Bauer

CONCHITA WURST : JE N’AI JAMAIS EU DE PROBLEME AU CONTROLE DE PASSEPORT.
L’excitation autour de Conchita Wurst ne faiblit pas. La jeune drag-queen de 26 ans a accompli quelque chose que peu de gagnants ont accompli avant elle : le monde parle d’elle. Et c’est vrai aussi à l’autre bout du monde. La voici, invitée des Prix australiens de la télévision : les « Logie Awards » promouvant son premier album : ‘Conchita’ qui sortira le 15 mai, son autobiographie traduite en anglais et la 60ème édition de l’Eurovision qui aura lieu le 23 mai à vienne. Avant que la lauréate du Romy Award assiste au concert de Ricky Martin à Melbourne, KURIER l’interviewe à son hôtel.
KURIER : La communauté arc-en-ciel de Melbourne est très vaste. Y avez-vous des projets de spectacles ?
CW : Pas cette fois, hélas. L’invitation en Australie est arrivée trop tard pour ça. Donc, je reviendrai pour me rattraper. Nous européens, avons une vue très libérale de l’Australie. Mais le fait est qu’ici ils sont en retard par rapport à l’Autriche dans certains domaines. Cela m’a beaucoup surprise.
K : Conchita peut-elle ne pas être reconnue ici ?
CW : En tant que Conchita c’est difficile, mais en tant que Tom ça se passe plutôt bien. J’ai voyagé jusqu’en Australie comme Tom. Mais quand je suis arrivée à Sydney, la dame au contrôle de sécurité m’a regardée et dit : « vous êtes la femme barbue, n’est-ce pas ? ». Ce doit-être une grande fan de l’Eurovision.
K : Pensez-vous que les gens en Australie s’intéressent beaucoup à l’Eurovision,
CW : Absolument. Les australiens sont non seulement des fans, mais ils le célèbrent vraiment. L’enthousiasme ici n’est pas inférieur à celui des suédois qui aiment vraiment beaucoup l’Eurovision. A cause du décalage horaire, les australiens se lèvent très tôt pour le concours. Faire ça montre leur amour.
K : Quelle sera votre tâche pendant le concours cette année ?
CW : Je serai dans la « Green Room ». Les candidats atterrissent là dès qu’ils se sont produits. Je serai le reporter agaçant qui les interviewe. Agaçant, parce que je sais ce que c’est d’être là comme artiste et de n’avoir vraiment envie de parler à personne, parce que vous êtes tellement concentré. Je suis aussi nerveuse : animer ne fait pas vraiment partie des choses où je me sens à l’aise. Mais en principe se sera plus décontracté pour moi que l’année dernière.
K : Après votre victoire vous avez connu le soutien d’autres musiciens. Pouvons-nous nous attendre à un duo avec quelqu’un dans votre album ?
CW : Malheureusement non. J’aimerais faire ça dans l’avenir, mais pour cet album, il n’y avait pas assez de temps. Ca a déjà pris un an pour le finir. Un peu à cause de mon emploi du temps. J’aurais pu dire : « maintenant je m’enferme pendant un mois et je ne travaille que sur l’album » Mais je voulais aussi saisir toutes les opportunités qui m’étaient offertes. Donc, après mure réflexion, nous avons décidé que cet album serait entièrement solo. Mais nous ne rejetons pas la coopération. Les gens avec qui j’aimerais chanter sont aussi irréels que grands. Mais j’y travaille.
K : Avez-vous enregistré l’album en Autriche ou a-t-il pris corps pendant vos voyages ?
CW : Tout a été enregistré en Autriche. Cependant ,j’ai enregistré un dixième de chanson à Los Angeles.
K : Vous voyagez beaucoup en Europe et au début de l’année vous êtes allée aux Golden Globes et maintenant en Australie. Quelle partie du monde voulez-vous conquérir ensuite ?
CW : Un but pour lequel nous travaillons très activement en ce moment, est l’Asie. Nous verrons si ça marche cette année. Mais principalement, beaucoup de voyages sont prévus, particulièrement parce que l’album sort dans le monde entier. Et j’attends ça avec impatience parce que j’aime voyager. C’est agréable de savoir qu’il y a plein de choses à faire après l’Eurovision aussi.
K : N’avez-vous jamais de problème de vérification de passeport quand vous voyagez en tant que Conchita ?
CW : C’est vraiment rare, que je sois travestie pour voyager. D’abord parce que c’est inconfortable et ensuite parce que ça prend beaucoup plus de temps pour se préparer. Mais si les rendez-vous sont si rapprochés que je dois arriver maquillée, je voyage quelque fois en tant que Conchita. Jusqu’ici ça ne m’a posé aucun problème. Même pas en Afrique du Sud.
K : Votre livre a maintenant été traduit en 6 langues. Avez-vous dû supprimer des passages parce que des gens ne voulaient pas être mentionnés ?
CW : Non. Ma famille et mes amis ont été très impliqués dans la création. J’ai appelé tout le monde et demandé si ça irait de raconter telle ou telle histoire. En fin de compte je ne révèle aucun secret incroyable dans le livre, parce que je parle toujours très ouvertement de tout. Mais cependant, je pense que ce livre pourrait être intéressant pour beaucoup de monde parce que je décris en détail pourquoi je fais ce que je fais et comment tout est arrivé.
K : Un livre. Un album. L’Australie. L’Eurovision. Le Life Ball. Quand avez-vous prévu de prendre vos prochaines vacances ?
CW : Après l’Eurovision. Ce sont les premières, j’ai réservé au début de l’année. Ce ne sera pas une longue coupure pour Conchita, mais un peu de distance, malgré tout.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s